On y était : le Etam Live Show

Lors de la dernière Paris Fashion Week femme, VraiesMeufs a été invité au Etam Live Show, grand défilé de la marque de lingerie française qui a lieu une fois par an à Paris. On tenait à remercier sincèrement l’Équipe d’Etam pour l’invitation. Kawter a couvert l’événement sur Instagram et vous en dit plus ci-dessous.

ETAM Live Show est mon premier gros défilé et surtout mon premier fashion show de la PFW femme printemps-été 2019. La performance de la marque française s’est déroulée aux Beaux-Arts de Paris, dans une salle plongée dans le noir complet avec comme siège des gradins plutôt confortables. Après que tous les invités se soient installés, le show commence vite. Zara Larsson ouvre le bal, dans une tenue tout en strass et paillettes, suivie des mannequins. Les tenues sont relativement classiques par rapport à l’envergure de l’événement, mais il faut garder à l’esprit qu’Etam est une enseigne de lingerie qui veut parler à tout le monde. Cependant pour la majorité des créations, les pièces n’avaient pas vraiment de cohérence entre elles, on avait l’impression que la marque nous présentait plusieurs collections en une seule fois, il y avait des pièces très girly et shiny et dans la minute qui suivait on apercevait un body en dentelle très raffiné…à ce rythme on était vite perdu. Dans l’ensemble, le défilé était réussi malgré ma déception concernant certaines pièces de la collection.

Ce qui m’a surprise au défilé reste le choix des artistes invitées : Zara Larsson, IAMDDB, Jorja Smith et Cardi B, un live show entièrement féminin qui nous a bien évidemment plu ! Des personnalités fortes tel que IAMDDB ou Cardi B qui sont bien à des années lumières du physique idéal plébiscité par les marques de mode, des icônes de femmes libérées et authentiques qui ont su faire le show, en bref des VRAIES MEUFS qui ont mis le feu au fashion show.

Mais le choix de mannequins proposé par Etam n’était pas aussi éclectique que le casting des artistes. Sur ce plan, la marque n’a pas innové : longues silhouettes filiformes, palette de carnation de peau très limitée… nous regrettons évidemment la représentation faussée du corps de la femme et on s’aperçoit une fois encore que malgré l’envie des jeunes consommateurs de soutenir des marques aux valeurs sincères, les enseignes et l’industrie de la mode restent généralement figées dans un autre espace-temps. Nous applaudissons néanmoins la marque pour avoir fait l’effort de caster certaines filles noires à la peau relativement claire…Cependant si jamais l’équipe d’Etam nous lit, voilà ce que nous voudrions idéalement : le diktat de la mode est has-been depuis bien longtemps. Nous voulons voir des femmes à la peau noire, des maghrébines, des afghanes, des tailles 46, des filles d’1m60, des filles (très) musclées, des handicapées…et la liste n’est pas exhaustive. Ces femmes aussi sont des clientes potentielles, ces femmes aussi ont le mérite de se faire représenter par des femmes dans cet univers auquel beaucoup accordent de l’estime et de l’importance, la mode. Bouleversez les choses, prenez des risques,  prenez part à ce changement.

écrit par Kawter