Myriam

Gambetta, 14h.

C’est avec un grand “Helloooo” que m’accueille Myriam. On est dans l’appartement d'un de ses amis situé à Gambetta. On s’assied sur le lit. “Je passe beaucoup de temps ici. Clément et moi on était en cours ensemble et j’ai passé des nuits blanches à travailler sur cet ordi ! ”

Myriam me raconte son parcours. “Au lycée, les cours ça m’ennuyait un peu et je savais pas trop quoi faire. Au moment de faire un choix, je me suis inscrite à une école de journalisme audiovisuel : j’ai passé les concours et j’ai été prise. Malheureusement, j’ai pas eu mon bac cette année là, mais j’ai quand même appelé l’école et ils ont décidé de me prendre quand même ! C’est à ce moment là que j’ai commencé à vraiment bosser en cours. Je pense que le plus important pour pouvoir travailler c’est d’étudier quelque chose qu’on aime.” Ses inspirations ? “J’adore Daphné Burki : c’est une journaliste qui était dans le Grand Journal. Quand je la voyais je me disais : c’est ça que je veux faire. Et puis bien évidemment, Oprah Winfrey.”

Myriam est depuis très longtemps passionnée par le rap et la culture urbaine. “Je me suis intéressée au rap plus jeune. Quand j’étais en Algérie, je regardais MTV etc. et c’est là que j’ai commencé à regarder des clips de rap avec Missy Elliott, 50Cent… Je suis passée de Lorie à Booba !”

tumblr_inline_omi2baCOiW1rbnb6g_1280.jpg

C’est tout naturellement que lors de projets de cours, elle décide de réaliser 2 documentaires : un sur la médiatisation du rap et un autre sur le rappeur Take A Mic. Aujourd’hui, elle est aussi présentatrice de OKLM Le Mag sur la nouvelle chaîne de télévision produite par le rappeur Booba. “J’y croyais pas trop au début. Oklm avait lancé des auditions sur Internet pour chercher une présentatrice et il fallait se filmer, comme si on présentait le mag. Je trouvais ça un peu ridicule : t’imagines tu te filmes en train de présenter le mag et à la fin t’es pas prise ? Sous la pression de plein de potes, j’ai quand même envoyé ma vidéo où je me présentais et expliquait mon parcours. A la fin, il y avait un vote avec des retweets sur twitter et finalement, c’est moi qui ai été élue ! Je pensais que les gens choisiraient des filles au physique plus avantageux et c’est cool de se dire que les gens préfèrent en fait les filles plus naturelles.”

C’est quoi la suite pour toi ? “Dure question, je ne sais pas ce que Dieu me réserve, mais j’espère réussir et si possible vivre de ma passion. Voyager. Rencontrer des gens. Faire des rencontres. Je vais peut-être me lancer sur Youtube, si j’ai le courage et on verra bien comment ça va se passer. Mais je me suis toujours dit que si un jour je réussis, j'essayerais de mettre en avant les gens qui ont du talent et qu’on ne met pas assez en avant.”

Instagram

Twitter