Lycia

Place d'Italie, 14h

Je retrouve Lycia vers Place d’Italie. Elle était avec un groupe d’amis, qu’elle quitte pour me rejoindre. On décide de se poser dans un petit square non loin et de discuter. Lycia a 18 ans et elle est en licence de droit international à l’Université Catholique de Lille. C’est sa première année à la fac : “j’ai fait un bac ES et je savais que je voulais faire du droit mais aussi garder le côté langues (anglais et espagnol). La licence que je fais est mon coup d’coeur et franchement, j’ai zéro regret.”

Lycia a toujours aimé voyager, donc ce côté international ne m’étonne pas du tout. Elle m’explique qu’elle a eu la chance de pouvoir voyager avec sa famille aux 4 coins du monde, et elle est déjà allée 3, 4 fois aux Etats Unis dans les grandes villes (NY, LA, etc..). Elle se remémore un échange scolaire en seconde. “On était en immersion totale dans une famille américaine et dans un lycée. J’étais en Oklahoma à Sand Springs, donc ce n’était pas non plus New York mais j’ai eu la chance de tomber dans une famille et dans un lycée exceptionnel. Je me suis fait énormément d’amis avec qui j’ai gardé contact et même un american boyfriend *rires* et je pense que c’est le meilleur voyage de ma vie. Ce voyage m’a permis de développer mon anglais, de gagner en indépendance et d’apprendre à m’adapter à une autre culture toute seule. Il y avait beaucoup de soutien entre français mais on était la plupart du temps livrés à nous même dans nos familles. Ce voyage m’a fait réaliser que les USA n'étaient vraiment pas fait pour moi en terme de vie future parce que le style de vie est assez spécial. La plupart des Américains sont assez peu tolérants, contrairement à ce que l’on pourrait croire, après c’est peut être seulement là où j’étais - état Républicain bien raciste - j’ai eu quelques petites mauvaises expériences par rapport à ça, et il y a beaucoup de soucis notamment sur le système universitaire (quotas, tuitions, frais exorbitants, etc..) qui ne donnent rien à envier par rapport en France ou en Angleterre.”

tumblr_inline_p9zv9gIqIT1rbnb6g_1280.jpg

La discussion continue sur plusieurs sujets alors qu’on marche vers la gare d’Austerlitz. La première fois qu’elle est tombée sur Vraies Meufs, c’était sur le tout premier portrait de Morgane, qu’elle connaissait dans la vraie vie. Cela me fait plaisir de voir que, plus d’un an plus tard, c’est elle qui se retrouve ici. Quand je lui demande qui sont les vraies meufs de sa vie, elle me répond : “Forcément, je vais d’abord te parler de ma mère parce qu’elle incarne tout ce que j’aimerais être quand je serais une vraie adulte. Elle a toujours fait passer ses enfants avant tout, nous aime et nous respecte, travaille dur pour assurer une vie superbe à sa famille, est aimante, généreuse et altruiste. J’ai de la chance d’être très complice avec elle et je ne pourrai jamais la remercier assez pour tous les sacrifices qu’elle a fait pour ma famille. C’est grâce à elle que je suis la fille qui te parle aujourd’hui. Il y a 4 autres filles dont j’aimerais te parler. J’ai fait 4 ans de cheerleading en haut niveau, et au cours de ces 4 ans, je me suis liée d’amitié avec 4 filles : Romy, My-Linh, Victoire et Lilou. À cette heure-ci, ce sont mes soeurs et sans elle je ne sais pas ce que j’aurais fait. Dans ce sport, il faut être soudé et elles m’ont prouvé que parfois, on peut choisir sa famille, et elles sont la mienne. On est complémentaires mais en même temps tellement différentes, chacune apporte quelque chose au groupe et je les admire énormément. Je rajouterais un petit vrai gars pour la route : mon grand frère, Yanis, ma plus grande fierté.”

Un beau message de positivité que nous délivre Lycia. Qu’est-ce qui la rend heureuse au quotidien ? “Je crois enfin avoir trouvé ma voie, j’aime les études que je fais et ça c’est vraiment kiffant. J’ai eu beaucoup de déceptions niveau sentimental et affectif et j’ai enfin réussi à m’entourer de personnes qui me poussent vers le haut et ça ce n’est que positif pour le moral. Je ne le dirai jamais assez mais à partir du moment où tu t’entoures de personnes qui t’aiment et te respectent et que tu aimes et respectes, ta vision change et t’es plus positif. En dernier lieu, ma famille me rend heureuse. Je suis très très proche de mon grand frère, on est fusionnels dans tout. Tant que j’ai mes proches à mes côtés, de la bonne musique et de l’amour, je peux survivre à tout.”


Je ne pense pas qu’il y ait de définition propre de vraie meuf, chaque fille est une vraie meuf à sa façon. C’est un état d’esprit, quelqu’un qui en impose, pas spécialement charismatique ou égocentrique, quelqu’un qui par ses idées, son caractère ou sa façon de pensée, te marque jusqu’au bout.