Julia

Champs Elysées, 16h

J’attends Julia en bas de son hôtel. Elle descend quelques minutes plus tard avec une amie à elle. Julia habite à Berlin. Elle est née à Düsseldorf et a déménagé à Berlin après ses études. “J’avais besoin de changement, Berlin est une grande ville et m’a donné beaucoup d’opportunités.”

Aujourd’hui, elle est blogueuse et modèle à plein temps. “Quand j’étais plus jeune, je ne me trouvais pas jolie. Je complexais par rapport à mes cheveux et mes tâches de rousseur et les gens se moquaient de moi à l’école. Un jour, un photographe m'a photographié pour un projet à lui et il a envoyé mes photos à une agence qui a apprécié mon profil. Petit à petit, j’ai appris à m’accepter telle que je suis et à avoir confiance en moi. Quant à mon blog, j’ai un peu commencé sur le tas et j’ai reçu beaucoup de commentaires et de messages positifs qui m’ont donné envie de continuer et de m’investir encore plus. Aujourd’hui, je vis de choses qui me plaisent et j’en suis très heureuse.”

Elle est actuellement à Paris pour la Fashion Week. “J’ai collaboré récemment avec une marque qui s’appelle Nobi Talai. Elle vient montrer sa nouvelle collection à Paris en ce moment. La designer de la marque est super sympa et j’adore l’univers de la marque.”

On se promène tout en prenant des photos. On passe devant le Sephora et son amie nous demande si on peut y rentrer “on n’a pas de Sephora en Allemagne !” m’explique-t-elle. Julia a l’air un peu moins intéressée. “Je n’achète pas beaucoup de maquillage et je ne me maquille pas beaucoup en général. J’aime bien le rouge à lèvres mais je n’ai pas vraiment le temps de me maquiller en profondeur.” 

En rentrant les deux filles sont étonnées de voir que l’on doit ouvrir son sac pour rentrer dans le magasin. Je leur explique que c’est ainsi depuis les attentats. Elles sont aussi étonnées de la manie qu'ont les vendeurs de nous courir après pour essayer un parfum ou pour nous demander toutes les trois secondes si nous sommes intéressées par quelque chose. Je leur explique que c’est souvent comme ça, surtout dans les magasins de cosmétiques.

Nous passons dans d’autres magasins de l’Avenue et on retourne devant l’hôtel. Il leur reste quelques jours encore dans la capitale française avant de retourner en Allemagne. “Si tu viens à Berlin, préviens nous !”

Instagram

Blog