Jane Austen : reine de la romance

tumblr_inline_pfpicdTTtM1rbnb6g_1280.jpg

#VMStories raconte les femmes qui ont, à leur échelle essayé de bouger les choses. Activistes, artistes, politiciennes, reines, guerrières… à travers cette série d’articles, nous souhaitons leur rendre hommage et vous raconter leur histoire.

Jane Austen est une auteure très connue en Europe et dans le monde. On connaît tous.tes (ou presque) Orgueil et Préjugés et ses livres ont été adaptés des dizaines de fois; on a eu le droit à des parodies ou des réécritures. Mais je pense que la plupart des gens associent ces romans à des romances. Or, Jane Austen, ce n’est pas que ça. Un petit retour s’impose.

Jane Austen est née en 1775, en Angleterre, au sein d’une famille de 8 enfants. Elle a reçu une éducation classique d’une jeune fille de son époque, c’est-à-dire qu’on la prépare à devenir une épouse accomplie. Elle apprend donc le chant, le dessin, la danse, le piano, la couture, mais aussi le français et l’italien. Cependant, comme Elizabeth Bennett dans Orgueil et Préjugés, elle préfère le grand air et la lecture. Elle a d’ailleurs accès à la bibliothèque de son père dont les ouvrages l’influencent lorsqu’elle commence à écrire à l’adolescence.  Elle écrit 6 romans (Raison et SentimentsOrgueil et PréjugésMansfield ParkEmmaL’abbaye de Northanger et Persuasion) 4 sont publiés de son vivant et son dernier roman reste inachevé lorsqu’elle meurt en 1817. Elle reste peu connue de son vivant, puisqu’elle cherche à préserver son anonymat.

C’est à la parution de Souvenir de Jane Austen (A Memoir of Jane Austen) publié en 1869 par le neveu de l’auteure que ses romans connaissent un premier essor. Depuis cette parution, le travail de Jane Austen ne cesse d’être lu et commenté jusqu’à la seconde moitié du XXe siècle où les études sur ses romans se multiplient. C’est d’ailleurs à cette époque qu’elle est reconnue comme « grand écrivain ». Ses histoires connaissent un regain de notoriété lors des diffusions des différentes adaptations audiovisuelles, comme celles de la BBC dans les années 80 et 90. On parle notamment de « Darcy mania », après la diffusion de l’adaptation télévisuelle anglaise avec Colin Firth dans le rôle de Fitzwilliam Darcy en 1995.

Avec ces adaptations, on classe les romans de Jane Austen dans la catégorie des romances, d’histoires pour « filles ». Il est vrai que Jane Austen met en avant des femmes de son époque : leurs manières de penser et de voir le monde. Or, à l’époque, le mariage était une considération essentielle pour les jeunes filles. Bien se marier était une obsession, puisqu’une femme sans mari était dénigrée, mise de côté ou dépossédée. Ainsi, les relations hommes-femmes sont au cœur des romans de Jane Austen. Néanmoins, les héroïnes de Jane Austen font souvent preuve d’indépendance et d’intelligence, elles cherchent à se marier par amour et pas seulement par intérêt. Cette vision du mariage tient certainement au fait que Jane Austen ne s’est jamais mariée et que son esprit acerbe et parfois ironique sur son époque l’a amené à dépeindre avec réalisme la vie et les mœurs de la campagne anglaise de la fin du 18e siècle.

écrit par Emeline